Lu – Ven: 8h00 – 12h30 et de 13h00 – 17h00 8002 3322
Test auditif en ligne
Mesurez en quelques minutes votre audition. Le test auditif en ligne vous donne de précieuses informations sur votre capacité auditive.

Notre ouïe est notre sens le plus important. Elle assure une grande partie de notre communication. Elle nous avertit également des dangers, nous ouvre au monde de la musique et nous fait profiter des gazouillis des oiseaux. Si nous entendions soudain moins bien, nous serions inévitablement confrontés à des problèmes. Mais que se passe-t-il exactement dans notre oreille en cas de perte auditive? Quelles fonctions sont touchées? Comment et pourquoi une perte auditive se produit-elle? Et le plus important: comment peut-on la traiter?

Premiers signes

Il est rare qu’une perte auditive survienne soudainement. Les problèmes auditifs se développent de manière insidieuse sur une longue période – et, dans un premier temps, passent totalement inaperçus. Bien souvent, les personnes concernées n’ont même pas conscience de ces problèmes, mais supposent leur présence: „J’ai du mal à entendre!“ Les pertes de l’audition progressivement naissantes peuvent en outre être compensées pendant très longtemps de sorte que peu d’inconvénients apparaissent au début. Et même lorsque les personnes concernées ont l’impression de ne plus pouvoir entendre aussi bien qu’avant, ils remettent souvent à plus tard une visite auprès d’un médecin ORL ou un test auditif.

Est-ce que vous percevez les faibles bruits ambiants de manière distincte?

Si vous entendez de manière excessivement forte les sons plus faibles (par exemple la circulation ou les appareils électriques), mais que vous avez des difficultés à comprendre les propos de vos interlocuteurs, cela peut indiquer la présence de problèmes auditifs naissants.

Est-ce que le volume de votre télévision est trop élevé?

Si vos proches vous ont déjà fait remarquer que le volume de votre télévision était beaucoup trop élevé, ne prenez pas leur remarque à la légère, car cela pourrait être un signe de la présence d’une surdité.

Vous sentez-vous stressé(e) en permanence?

Si, durant une conversation, vous êtes obligé(e) de vous concentrer et de redoubler d’efforts pour suivre les propos de vos interlocuteurs, cela peut engendre un sentiment de stress. L’angoisse de faire des fautes et une tension inhérente peuvent être des signes de perte d’audition. Une discussion avec son voisin de table, le bruissement des feuilles ou le bruit du trafic: nous percevons tous les sons et bruits non seulement parce que nous possédons deux oreilles, mais également parce que ces dernières „ collaborent parfaitement avec notre cerveau“. Certains mots et signaux sonores reçoivent leur signification particulière dans le cerveau.

Que se passe-t-il en cas de perte auditive?

Une surdité progressive implique que le pavillon et le nerf auditif ne transmettent plus certaines fréquences au cerveau. Le cerveau ne dispose pas des informations associées, telles que des consonnes graves comme le «f», le «s», le «p» ou encore le «t». Les propos entendus sont alors incomplets et le cerveau doit compenser ces vides afin de pouvoir interpréter et comprendre lesdits propos. Ce processus requiert toutefois des efforts élevés de la part du cerveau et certaines des zones de ce dernier sont peu à peu négligées. 

En outre, les malentendants se plaignent souvent d’être fatigués, car c’est épuisant d’écouter lorsque l’on est atteint d’une perte d’audition non traitée. Dans le pire des cas, les personnes concernées se replient sur elles-mêmes et ne participent plus aux discussions. De plus, des études confirment qu’il existe un lien entre la perte auditive et la démence. La probabilité d’être atteint de démence est beaucoup plus élevée chez les personnes âgées atteintes de perte auditive que chez les individus jouissant d’une ouïe «normale».
 

Que peut-on faire contre cela?

Grâce aux aides auditives, les personnes concernées peuvent compenser leur perte auditive et soutenir le cerveau dans ses fonctions. C’est-à-dire que les aides auditives prennent également en compte la façon dont le cerveau traite les sons, les voix et les bruits. Cette technologie moderne permet aux personnes concernées de réentendre de manière plus simple et confortable, tout en déchargeant le cerveau.
Cette technique sépare les voix des bruits ambiants de façon à ce que ce soit plus simple pour le malentendant de diriger son attention sur la conversation. En outre, la perte d’audition est compensée de sorte que les deux oreilles peuvent de nouveau collaborer de manière optimale. L’orientation ou l’audition directionnelle précise est ainsi facilitée.
 

Déficience auditive et acouphènes: que se passe-t-il chez une personne sujette au stress?

En cas de perte auditive soudaine, on perçoit le monde de manière tout à fait différente, – comme à travers du coton. On appelle ce phénomène une déficience auditive, laquelle doit être rapidement traitée. Cette déficience est le plus souvent due à une insuffisance de la circulation sanguine dans l’oreille interne, souvent provoquée par le stress.

Les personnes concernées doivent d’abord se détendre. Par chance, la plupart d’entre elles peuvent de nouveau entendre normalement au bout de quelques jours. Toutefois, un individu sur dix présente des dommages consécutifs comme un acouphène ou une perte d’audition.

Pourquoi nos oreilles fonctionnent-elles moins bien avec l’âge?

Dans la mesure où le fait d’entendre est un procédé tellement complexe, une surdité partielle peut se développer à plusieurs niveaux, et ce, – jusqu’à une surdité totale. Le bruit représente toutefois le principal ennemi de notre capacité auditive. C’est presque devenu naturel qu’au bout de quelques décennies de sollicitation, une „usure“ survienne chez les personnes d’un certain âge. En fonction du type de la sollicitation régulière, une «presbyacousie» apparaît plus tôt chez certains, plus tard chez d’autres.
La presbyacousie commence dès l’âge de 45 ans et progresse de manière continue. Il s’agit d’une dégénérescence des cellules sensorielles: ces dernières meurent. Le phénomène affecte dans un premier temps la zone des sons aigus, puis gagne les autres zones. Les premiers signes se traduisent souvent par le fait que l’on n’entend plus le bruissement des feuilles ou le tic-tac d’une montre. La presbyacousie commence de manière parfaitement insidieuse, c’est pourquoi on ne la constate souvent que bien tardivement.

Une question d’hérédité?

Au total, l’être humain possède plus de 30’000 gènes différents à peu près. Environ 500 d’entre eux peuvent influer sur l’ouïe. Dans la mesure où la perte auditive héréditaire trouve son origine dans la modification de gènes, les scientifiques tels que M. Claes Möller (professeur d’audiologie à l’université d’Örebro, en Suède) cherchent à découvrir quels gènes sont responsables de cela. Möller a constaté qu’un gène modifié ou un gène muté se caractérise par le fait qu’il produit trop ou pas assez de protéines.
Parmi toutes les formes congénitales de surdité, les deux tiers d’entre elles sont dus à un tel type de mutation génétique. Le tiers restant résulte d’un syndrome, – p. ex. le syndrome d’Usher. Les patients atteints de ce syndrome présentent une combinaison de plusieurs symptômes qui, en plus de limiter leur capacité auditive, détériorent également leur acuité visuelle.

Comment peut-on se prémunir?

Comment faire en sorte que nos oreilles restent en bonne santé le plus longtemps possible? En stimulant notre cerveau. Un individu reste alerte plus longtemps lorsqu’il est exposé à des stimuli. C’est le même principe pour notre capacité auditive, – il faut en quelque sorte l’entraîner en permanence. À partir de 50 ans,il faut régulièrement effectuer un dépistage auditif.
La surdité peut favoriser l’apparition d’autres maladies, comme la démence. Pour chaque perte auditive de 10 décibels, le risque de développer une démence augmente de plus de 20%. Si le cerveau est amené à traiter moins de stimuli sensoriels, il défait les connexions nerveuses, – vieillit plus vite et ne sait plus entendre.

Entraîner son ouïe de manière ludique grâce à la musicothérapie

La musique n’est pas seulement le moyen idéal pour se mettre de bonne humeur ou se détendre. La musique peut aussi avoir des vertus thérapeutiques. Actuellement, la musicothérapie fait beaucoup parler d’elle, car elle est supposée aider aussi bien les personnes stressées ou déprimées que celles atteintes de pertes auditives.
L’association entre musique et langage, le rythme, la hauteur et le timbre sonore stimulent notre intelligibilité vocale et notre capacité à communiquer. Souvent, une personne atteinte de perte d’audition a plus de difficultés à suivre des discussions lorsqu’il y a des bruits de fond. La musicothérapie permet, de manière ludique, de s’exercer à ce genre de choses.
La musicothérapie repose sur des expériences acoustiques antérieures. Les progrès sont en effet très bons lorsque le degré de réminiscence concernant la musique utilisée est élevé. Le traitement commence par une musique instrumentale qui sera par la suite complétée par une musique dansante connue. Le degré de difficulté augmente ensuite avec l’utilisation de musiques pop et rock complexes.
La musique n’est plus une fin en soi. Tout individu qui intègre de la musique dans son quotidien peut obtenir des résultats thérapeutiques durables.

La surdité en chiffres

La définition donnée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) sert de base aux appréciations énoncées ci-dessous. Ainsi, une personne présentant une perte d’audition supérieure à 25 décibels (dB) est considérée comme malentendante.    
  • Selon les estimations, 1,1 milliard d’individus dans le monde seraient atteints d’une perte auditive, soit à peu près 16% de la population mondiale.
  • Environ 1 enfant sur 1’000 souffre d’une perte auditive.
  • Environ 1 individu sur 3 âgé de plus de 60 ans est atteint d’une perte auditive.
  • Selon l’OMS, les infections chroniques de l’oreille constituent la cause principale d’une perte auditive.
  • Les études démontrent qu’environ 65% des individus atteints d’une perte auditive présentent une légère surdité, 30% d’entre eux sont atteints d’une perte auditive moyenne et les 5% d’une perte auditive sévère à profonde.
  • Seulement un tiers des individus atteints d’une perte d’audition est en âge d’être à la retraite.
  • La majorité des personnes concernées sont en âge d’étudier ou de travailler.
  • Les études ont également montré que seule une personne sur cinq ayant bénéficié d’un appareil auditif s’en servirait vraiment.
  • Les personnes atteintes d’une perte d’audition attendent en moyenne pratiquement 10 ans avant de consulter.

Les raisons d’une surdité progressive

Les causes de notre perte d’audition progressive sont nombreuses et sont influencées par la vie quotidienne:
L’âge
Grâce à la médecine moderne et au niveau de vie élevé, l’espérance de vie de la population ne cesse de croître. Toutefois, la probabilité de développer une surdité augmente avec l’âge: entre 40 et 49 ans, cette probabilité est de l’ordre du 6%, entre 50 et 59% elle est déjà à 25% et dépasser les 50% à partir de 70 ans.
La vie urbaine
Les voitures, les signaux d’avertissement, les trains, les sites industriels et les bruits de chantier ne sont que quelques-unes des nuisances sonores que nous subissons au quotidien dans les villes. Et ce sont nos oreilles qui pâtissent de ces volumes sonores réguliers: ils ont pour effet de faire disparaître peu à peu les fines cellules ciliées internes dans l’oreille interne, risquant alors de provoquer une déficience auditive.
Une protection auditive insuffisante
Aussi bien au travail que pendant les loisirs (lors d’un concert, par exemple), peu de personnes portent une protection auditive. Cependant, la musique forte peut considérablement dépasser le seuil supportable – qui est de l’ordre de 120 dB chez la plupart des individus –, entraînant ainsi des lésions auditives.

Les aides auditives sont-elles utiles pour n’importe quelle forme de perte d’audition?

En principe, il existe trois différentes formes de perte auditive: en cas de surdité de transmission, les ondes sonores ne sont plus acheminées vers l’oreille interne ou alors que partiellement. La surdité neurosensorielle désigne une altération de l’oreille interne ou des nerfs auditifs. Cela signifie que, de temps à autre, les signaux reçus ne peuvent pas être correctement transmis au cerveau. En cas de surdité de perception, le traitement des signaux acoustiques dans le cerveau est perturbé, même si ces signaux sont transmis. Dans la plupart des cas, il est toutefois possible de compenser la perte auditive en ayant recours à des aides auditives modernes, ce qui améliore considérablement la capacité auditive.
Il est primordial de consulter à temps un médecin ORL. Le médecin peut par exemple rapidement déterminer si les conduits auditifs sont simplement bouchés à cause de la formation de bouchons de cérumen. Ce type de trouble auditif se corrige très vite et très simplement. Si une lésion est constatée, il est recommandé de consulter un médecin. Il est plus facile de pallier une telle déficience grâce aux aides auditives.

Quel doit être le degré de gravité de la perte auditive pour que les aides auditives soient utiles?

La plupart des bruits de notre quotidien se situent dans une gamme de fréquences allant de 500 à 3’000 hertz (Hz). Cette gamme comprend aussi bien les voix que la musique ou encore la sonnerie du téléphone. Si votre courbe d’audibilité chute en dessous de la valeur seuil de 25 décibels dans cette gamme, cela indique que vous êtes atteint(e) d’une légère perte d’audition. L’utilisation d’aides auditives modernes est recommandée même à partir de cette gamme, car elles peuvent considérablement améliorer votre capacité auditive.
Cela vaut aussi lorsque cette limite indicative n’est pas atteinte: si les personnes concernées sont atteintes d’une perte d’audition, il peut être judicieux de leur fournir une aide auditive. Il n’y a pas que les résultats de l’audiogramme qui comptent, le ressenti subjectif de chacun est tout aussi important.
Avec l’aide de l’audioprothésiste, les patients peuvent tester des aides auditives. Venez découvrir ici comment vous familiariser facilement avec votre aide auditive.

Autres sujets

Qu’est-ce qu’une surdité brusque?
S'habituer aux appareils auditifs
Ce site web utilise des cookies. Si vous désirez en savoir plus à propos de notre utilisation de cookies, vous pouvez consulter notre Politique en matière de cookies. Pour plus d’informations générales sur les cookies et leur utilisation, vous pouvez consulter le site www.allaboutcookies.org/fr/