Lu – Ven: 8h00 – 12h30 et de 13h00 – 17h00 8002 3322
Test auditif en ligne
Mesurez en quelques minutes votre audition. Le test auditif en ligne vous donne de précieuses informations sur votre capacité auditive.

Et soudain il est là: ce sifflement incommodant, ce bourdonnement ou ce cornement dans l’oreille. Au premier abord, un acouphène peut en effrayer plus d’un. Même si, dans de nombreux cas, les symptômes disparaissent avec le temps, il est tout de même judicieux de s’informer sur le sujet. Mais c’est quoi un acouphène en fait? Peut-on s’en prémunir? Et quel est son impact sur notre quotidien? Vous trouverez ci-dessous des réponses à ces questions, des astuces pratiques et bien d’autres infos utiles.

Qu’est-ce qu’un acouphène?

Un acouphène est un bourdonnement d’oreille désagréable que seules les personnes concernées peuvent entendre. Il ne s’agit pas d’une maladie en soi, mais d’un symptôme.

À quoi le reconnaît-on?

Ce bourdonnement d’oreille peut s’apparenter à un bourdonnement, à un grésillement, à un bruissement ou encore à un sifflement. Aigu, sourd, uniforme, rythmé, fort ou faible: un acouphène peut survenir sous de nombreuses formes. 

Intensité sonore au réveil

Pour certains patients, le bourdonnement d’oreille est plutôt désagréable le matin. Il n’y a souvent aucun bruit fort dans une chambre à coucher. Par conséquent, l’acouphène est ressenti comme plus intense sur le plan acoustique. Certaines personnes grincent également des dents, la nuit. Cela peut aussi amplifier le bruit dans l’oreille.

Un acouphène est-il dangereux?

Les conséquences d’un acouphène sur la qualité de vie du patient peuvent être très variées.
En principe, on distingue deux types d’acouphène:
 Acouphène compensé
Un acouphène compensé est à peine perceptible pour les personnes concernées. Le bourdonnement d’oreille est souvent masqué.
 Acouphène décompensé
Un acouphène décompensé provoque sur le long terme un stress psychologique élevé. La peur d’une aggravation et l’isolation sociale peuvent y jouer un rôle. Cela peut même engendrer une hypersensibilité aux bruits normaux (hyperacousie).

Combien de temps un acouphène dure-t-il?

Un acouphène peut survenir très brièvement et disparaître aussitôt. Mais il peut également persister pendant plusieurs mois, voire même toute une vie. Dans le dernier cas, on parle alors d’un acouphène chronique. Au total, on distingue trois catégories:
• 3 mois maximum: acouphène aigu
• 3 à 12 mois: acouphène subaigu
• Plus de 12 mois: acouphène chronique

D’où vient-il?

En raison de la diversité des causes, aucun sifflement d’oreille ne peut être mesuré par un médecin. En principe, il existe deux formes différentes:
Acouphène subjectif
Un acouphène subjectif ne peut se détecter de l’extérieur. C’est pour cela que les médecins ont souvent du mal à déterminer avec précision les facteurs déclencheurs, ce qui complique davantage le choix d’un traitement. Différentes zones de l’oreille peuvent en être la cause, mais également les nerfs, voire même le cerveau. L’acouphène peut aussi se créer si le conduit auditif est bouché.
  • L’acouphène peut se développer dans l’oreille interne suite à un traumatisme sonore, une déficience auditive ou une presbyacousie. Les scientifiques supposent qu’en cas de lésions de l’oreille interne, certains sons ne sont plus envoyés au cerveau. Le cerveau tente alors de compenser ces sons absents en les créant lui-même. Dans ce cas, le patient entend souvent un son dans l’oreille pour lequel on a effectivement développé une surdité.
  • Une lésion au tympan peut constituer un facteur déclencheur dans l’oreille moyenne. Une inflammation peut aussi être envisagée comme cause.
  • Chez certains patients, un acouphène peut être également dû à un dysfonctionnement du cerveau . Dans ce cas, l’acouphène ne disparaît pas même si le nerf auditif est sectionné. Les causes possibles d’un tel dysfonctionnement peuvent être une méningite ou une tumeur dans la zone de réponse auditive du cerveau. Parfois, l’acouphène est aussi avoir des causes psychiques.
Acouphène objectif
Bien souvent, un acouphène objectif est un phénomène concomitant d’une autre maladie chez la personne concernée, p. ex. syndrome de Ménière. Il se développe à proximité de l’oreille interne et peut être mesuré par un médecin ORL, à l’aide d’appareils spéciaux. Un acouphène comme symptôme du syndrome de Ménière, une maladie de l’oreille interne, est souvent traité par traitement ou par une intervention chirurgicale.
  • En cas de vasoconstriction de l’oreille interne, le patient entend souvent un bruit en synchronisation avec le pouls.
  • En cas de crampes musculaires , le patient perçoit plutôt un bourdonnement qui cliquète.
  • Un acouphène peut aussi dépendre de la respiration. C’est souvent le cas lorsque la trompe d’Eustache est obstruée . Il s’agit d’un petit conduit reliant le fond des fosses nasales et l’oreille.
  • En cas de troubles au niveau de l’articulation temporo-mandibulaire , les os et les cartilages peuvent se toucher. Dans ce cas, le patient perçoit comme un grincement ou un bruit de broyage.

Quelles sont les autres causes possibles d’un acouphène?

Le stress
Le stress est une cause fréquente de bourdonnements d’oreille. Il peut être d’ordre physique ou psychique. Une surcharge de travail engendre souvent une pression morale, mais d’autres expériences décisives peuvent tout autant être responsables. En général, les bourdonnements d’oreille sont un premier signe indiquant que l’organisme ne supporte pas le stress. Les symptômes typiques sont des sifflements, des piaillements, des cornements ou un bourdonnement sourd, plus ou moins fort.
Les médicaments
Des acouphènes désagréables peuvent être un effet secondaire de médicaments. Certains médicaments antirhumatismaux ou analgésiques, des substances médicamenteuses contre la malaria ou encore quelques antidépresseurs peuvent déclencher ce type de symptômes. Différents antihypertenseurs comme les inhibiteurs de l’ECA ou les bêta-bloquants peuvent également provoquent un bruit dans l’oreille;
Les nuisances sonores
Chez beaucoup de patients, un acouphène est la conséquence d’une sollicitation trop excessive du système auditif. Certains bruits sur les chantiers ou de la musique forte diffusée en boîte de nuit peuvent constituer des causes de la formation d’acouphènes. Le port d’une protection auditive est recommandé.
Les produits de luxe
Les drogues et autres substances peuvent entraîner le développement de bruits dans l’oreille. On peut surtout mentionner l’alcool, la nicotine, mais aussi la caféine. Un acouphène est parfois amplifié par la consommation de plusieurs verres de vin ou de verre.
Le sel
L’alimentation peut être une autre cause de la formation d’acouphènes intempestifs. Des plats trop salés ou trop épicés peuvent aggraver cette sensation de sifflement ou de bruissement. Les scientifiques soupçonnent également le glutamate, mais aucun élément ne permet actuellement de le prouver. 
Les facteurs déclencheurs potentiels d’un acouphène sont légion. Maladie, stress ou autre, tout est possible. C’est pour cela qu’il est indispensable de déterminer la cause afin d’adopter le bon traitement. Une aide auditive peut aider. Vous trouverez des informations sur les différents types d’aides auditives ici

Le chapitre suivant vous donne d’importantes informations concernant les traitements et les thérapies.

Autres sujets

Perte auditive – surdité
Prévenir et traiter les acouphènes
Ce site web utilise des cookies. Si vous désirez en savoir plus à propos de notre utilisation de cookies, vous pouvez consulter notre Politique en matière de cookies. Pour plus d’informations générales sur les cookies et leur utilisation, vous pouvez consulter le site www.allaboutcookies.org/fr/