Lu – Ven: 8h00 – 12h30 et de 13h00 – 17h00 8002 3322
Test auditif en ligne
Mesurez en quelques minutes votre audition. Le test auditif en ligne vous donne de précieuses informations sur votre capacité auditive.

Un instant, vous entendez de manière parfaitement normale; la minute d’après, vous percevez les sons comme si tout était enveloppé dans du coton: une surdité brusque survient souvent sans prévenir. C’est pour cela qu’il est essentiel pour les patients d’être informés sur les causes, les symptômes, le diagnostic et le traitement. Vous trouverez ici les réponses aux questions les plus fréquemment posées.

Qu’est-ce qu’une surdité brusque?

Les personnes concernées sont atteintes d’une perte d’audition survenue soudainement, sans cause extérieure apparente. Plus exactement, il s’agit d’un type de surdité. L’oreille ne transforme plus le son en impulsions nerveuses envoyées au cerveau, ce qui est le cas chez un système auditif sain.

Souvent, les symptômes n’affectent qu’une seule oreille et ne s’accompagnent d’aucune douleur. La perte auditive peut être si faible qu’on ne la remarque même pas. Ou alors si importante, qu’elle entraîne une surdité totale. Une perte auditive accrue peut survenir chez n’importe qui.

À quoi reconnaît-on une surdité brusque?

Il existe certains symptômes typiques permettant de reconnaître une déficience auditive. Une surdité ou une „mauvaise“ perception des bruits peuvent survenir à tout instant. On entend moins fort les bruits environnants d’une oreille ou des deux. Tout d’un coup, les voix et la musique sonnent de manière différente ou étrange. On a l’impression de percevoir tous les sons comme s’ils étaient enveloppés dans du coton. Il peut arriver que l’on entende les sons en écho.
Ou que l’on ne puisse plus déterminer avec précision de quel côté provient le son. Bien souvent, les personnes atteintes d’une déficience auditive décrivent également une sensation de lourdeur au niveau du pavillon ou une pression dans l’oreille. Parfois, des bourdonnements d’oreille, comme les acouphènes, surviennent également. Dans de rares cas, la perte auditive peut s’accompagner de vertiges.
 

Quelles sont les causes d’une surdité brusque?

Bien que la cause exacte ne soit pas connue, il existe certaines théories pouvant tenir lieu d’explications. Les médecins supposent qu’il s’agit d’un trouble de la circulation sanguine qui affecte les plus petits vaisseaux sanguins de l’oreille interne, c’est pour cela que l’on parle „d’infarctus de l’oreille“. Une autre hypothèse avancée consiste à dire que des inflammations ou des virus pourraient être la cause d’une perte auditive (p. ex. suite à une infection de l’oreille moyenne). En cas d’inflammations, le tissu situé autour de l’organe sensoriel peut enfler et, ce faisant, influer sur la capacité auditive.
Certains virus infectent également les nerfs. Si le nerf auditif est touché, cela peut gêner la capacité auditive. Il a également été suggéré que le stress pouvait être un éventuel facteur déclencheur ou, du moins, favoriser la progression de la maladie. Les patients ont souvent indiqué qu’ils étaient soumis à un stress extrême au moment de l’apparition des symptômes. Chez certaines personnes, le stress agit négativement sur les fonctions de l’organisme et peut donc évidemment affecter les oreilles, organes sensibles.

Que faire en cas de surdité brusque?

Sur 100’000 individus, entre 40 et 100 d’entre eux sont concernés chaque année par un „infarctus de l’oreille“. C’est-à-dire qu’en un instant la capacité auditive diminue fortement, –et bien souvent sur une seule oreille–. Sensation de bruits étouffés comme si l’on percevait tout à travers du coton jusqu’à la surdité totale, en passant par des bourdonnements d’oreille comme les acouphènes: tout est possible. Quels sont les traitements possibles? Quand dois-je impérativement consulter mon médecin? Nous avons regroupé pour vous les réponses à ces questions.

Attendre ou agir?

D’un point de vue médical, une déficience auditive n’est certes pas considérée comme un cas d’urgence, mais il peut être judicieux d’agir avec prévoyance. Si vous constatez l’un ou plusieurs des symptômes décrits ci-dessous, veuillez contacter votre médecin ORL. Dans à peu près 50% des cas, les patients retrouvent une capacité auditive normale au bout de 24 à 48 heures; Vous pouvez toutefois partir du principe que plus l’intensité de la perte auditive est faible et sa survenue courte, plus le traitement a des chances de réussir.

Cortisone et consorts: ces traitements existent

Il est important de savoir qu’en termes de traitement, il n’existe aucune „solution miracle“. Trois types de traitement ont toutefois fait leurs preuves par le passé.
Cortisone
Administré par perfusion ou sous forme de comprimés, cet agent anti-inflammatoire est censé guérir les gonflements présents dans l’oreille interne susceptibles de déclencher des douleurs.
Traitement intratympanique
Pour une utilisation ciblée de la cortisone, le principe actif plus concentré est directement administré au niveau de la zone à traiter. À l’aide d’une aiguille très fine, le médecin peut injecter directement la cortisone dans l’oreille moyenne.
Perfusions
Le traitement par des agents tels que l’hydroxyéthylamidon (HEA) qui améliorent le flux sanguin et donc la circulation sanguine dans l’oreille interne a également déjà porté ses fruits.

Quelles sont les chances de réussite?

Les types de traitement mentionnés ont donné de bons résultats et, dans la plupart des cas, les patients ont retrouvé pleinement leur capacité auditive. Cependant, 10 à 20% des personnes concernées présentent toujours une perte d’audition. Une aide auditive permet alors de compenser ce déficit.

Comment un médecin ORL détecte-t-il une déficience auditive?

Le diagnostic s’effectue par exclusion: toutes les autres maladies de l’oreille possibles sont exclues avant l’établissement du diagnostic. En règle générale, le médecin commence l’examen en posant une série de questions au patient. Quand la perte auditive est-elle survenue? Quels sont les symptômes? Le patient a-t-il été exposé au bruit? Existe-t-il des antécédents médicaux (p. ex. diabète)? Quels médicaments le patient a-t-il pris? Le patient est-il soumis à un stress?
Ensuite, le médecin examine l’oreille au moyen d’un examen visuel de l’oreille (otoscopie) afin de s’assurer que la perte auditive n’est pas survenue en raison d’un conduit auditif bouché ou d’une lésion au tympan. Toutes les autres méthodes sont à la discrétion du médecin. Il peut effectuer différents dépistages auditifs visant à tester le sens de l’équilibre du patient et à mesurer sa tension artérielle. Tous les examens sont généralement indolores.

Est-il possible de prévenir une déficience auditive?

Si l’on se fonde sur la supposition que la maladie est suscitée par un trouble de la circulation sanguine, il faut suivre les mêmes règles que celles que l’on applique pour prévenir un infarctus. Ces règles permettent d’adopter une hygiène de vie saine. Autrement dit, il faut éviter toute source de stress, avoir une alimentation saine et pratiquer une activité physique régulière, car un taux élevé de lipides influe de manière négative sur la fluidité du sang. La nicotine affecte également les vaisseaux sanguins; par conséquent, il est recommandé de renoncer au tabac.
Sans compter que tout bruit excessif est à éviter. En cas de pollution sonore continue, p. ex. durant un concert ou en boîte de nuit, il convient de porter une protection auditive adaptée. En cas de pollution sonore durable, p. ex. pour des raisons liées au métier exercé, il est recommandé de se faire faire une protection auditive personnalisée afin de protéger au mieux ses oreilles.

Autres sujets

Perte auditive – surdité
Comment puis-je effectuer un test auditif?
Ce site web utilise des cookies. Si vous désirez en savoir plus à propos de notre utilisation de cookies, vous pouvez consulter notre Politique en matière de cookies. Pour plus d’informations générales sur les cookies et leur utilisation, vous pouvez consulter le site www.allaboutcookies.org/fr/